Une semaine en van… raccourcie : Du 16 au 24 mars (Queenstown > Sud² > Whataroa)

2 avril 2020 2 Par L'Envol à Vélo

Nous avons accueilli Olivier, le papa de Noëmi, à l’aéroport de Queenstown. Une pointe de frustration pour les deux car Olivier doit respecter une « self isolation » (quarantaine autonome) de 14 jours, donc pas d’embrassades de retrouvailles…




Celui-ci venant de faire pas loin de 48h de voyage, nous avons prévu de rester dans un camping à Queenstown. Une fois sur place, l’équipe nous explique que nous ne pouvons pas nous installer sur un emplacement « van » car Olivier n’a pas accès aux infrastructures communes (douches et cuisine). A 15h près c’est frustrant : la mesure a été mise en place le dimanche soir, et Olivier est arrivé le lundi midi. Nous prenons alors un bungalow ++ qui nous offre un grand confort pour nos deux premières nuits.

Nous suivons les infos françaises puisque le confinement vient d’y commencer.. Nous prenons des nouvelles de nos proches et nous estimons heureux d’être en Nouvelle Zélande et d’avoir toujours la possibilité de nous déplacer.

Cela nous offre aussi le temps de découvrir notre bolide et d’apprendre à déplier et replier la tente de toit l’esprit léger puisque nos deux premières nuits sont en dur! 😀

Notre nouvelle tente pour les 10 prochains jours ! (enfin les 6…)



Queenstown



Nous voulions féliciter Olivier qui a prit le pli du décalage horaire dès le premier jour! Nous avions prévu de prendre le temps de visiter la ville pour notre premier jour ensemble mais changeons nos plans et prenons de la hauteur en faisant notre première rando pour monter sur la colline de Queenstown. En route, nous découvrons une multitude d’amanites. Les panneaux préviennent bien qu’il ne faut pas y toucher et nous sommes bluffés par leur nombre tout au long de la montée!

Arrivés au sommet nous prenons notre pique-nique vue sur le lac de Queenstown. Nous avons de la chance avec la météo puisque le ciel est dégagé et nous pouvons observer le décor à 360°.

Bon appétit !
Vue sur le sud du lac
Vue de l’ouest du lac
Préparation de la Saint Patrick



En redescendant de la colline, nous sommes bien obligés de passer par certaines rues de la ville où nous pouvons voir la Saint Patrick se mettre en place dans différents bar et nous avons une pensée pour la France qui passera une Saint Patrick bien calme…

Nous profitons de notre après midi « self confinée » pour planifier plus précisément notre itinéraire. Le programme sera donc : un peu de route et une rando par jour !



Glenorchy



Nous partons dans un premier temps pour Glenorchy, situé au nord ouest du Lac de Queenstown. C’est dans cet environnement que des scènes du seigneur des anneaux ont été tournées. Nous nous amusons donc à essayer de nous situer dans les films de l’univers de Tolkien lors de notre rando sur le début de la  » Rees Dart Track »

« Un peu » de vent le matin..
Ce n’est pas un nuage, c’est un nuage de poussière !

C’est donc à proximité de l’Isengard que nous passons notre première soirée dans le van avant de prendre la route pour une journée « plutôt » ventée de transfert vers le Fjordland.

Contents d’être en van !




Milford Sound


Nous avons de la chance sur ce coup là car la route pour Milford était fermée depuis quelques semaines à cause d’un glissement de terrain, mais elle vient de rouvrir !

Nous allons camper au plus proche de cette « ville », qui est le seul accès routier à la côte ouest dans le Fjordland. Cela fait de cette ville l’attraction touristique numéro 1 en Nouvelle Zélande.

La route pour y aller vaut déjà le détour et est impressionnante.



Nous passerons une heure à Milford à la fraîche, et attendons gentiment le soleil qui joue à cache cache derrière la montagne.







Nous partons ensuite à l’assaut de la « Gertrude saddle », randonnée splendide avec un point de vue sur le fjord, avec un peu de hauteur.


Nous sommes bien heureux d’avoir un van pour venir dans ce coin là, Milford Sound est au bout d’un cul de sac de.. 120km. On l’aurait ptet pas tenté en vélo, surtout si on s’était renseigné sur le dénivelé !

Nous faisons donc demi tour, direction Te Anau et un petit bout de la « Kepler Track »




Te Anau


La partie que nous faisons navigue dans la forêt, à plat, avant de rejoindre le lac Manapouri au niveau de la hut Moturau. Nous faisons demi-tour à celle-ci, en croisant beaucoup de gens chargés qui finissent leurs 3 jours de randonnée.

Emblème de la Nouvelle Zélande, la fougère est partout !!



Nous marchons nos derniers mètres sous la pluie, pile poil le bon moment pour remonter dans le van et prendre la route, direction le sud et l’océan !



Hump Ridge Track


Toujours sur du plat, mais le long de la plage cette fois ci, en suivant la « Papatotara coast Road ». Nous ne profitons que d’une bande de plage par moment car la mer est haute lors de notre passage (fin montante à l’aller, et tout début descendante au retour!)




Le sud du sud = Sud²



Après avoir longé un bout de côte à pied, on continue notre route avec l’envie de suivre la « Chaslands Highway ». Nous faisons un peu de route, traversons Invercagill, en profitons pour faire quelques courses et reprendre un peu de nouvelles du corona (il faut savoir que la couverture réseau en Nouvelle Zélande est très mauvaise…). Nous apprenons qu’il ne sera plus possible pour Olivier de passer en Australie au retour, même pour un transit… L’étau se resserre..
Quelques kilomètres plus tard, nous croisons Clarisse et Adrien, tous deux toujours sur leurs vélos ! (Nous les avions croisés à Omarama, voir article précédent). Ils venaient des Catlins où ils ont lutté avec un gros vent de face. Nous échangeons nos doutes sur la situation actuelle, échangeons nos bons plan aussi sur nos itinéraires (ce qui sera inutile) et repartons dans des directions opposées.

Nouvelle nuit dans un camping gratuit, où nous listons la liste des choses à faire.

Nous repérons les différents lieux où voir des animaux : manchots, éléphants de mer, lions de mer, dauphins et pleins d’oiseaux. Il y’en a pleins, on devrait se régaler !
Nous commençons par passer à Slope Point, point le plus au Sud de la Nouvelle Zélande, avant de tenter notre chance à Curio Bay. Pas de manchots, pas de lion de mer.. Tant pis ça sera pour la prochaine baie !

Sauf que dame nature en avaient décidés autrement en nous envoyant une grosse pluie sur le parking d’une petite randonnée pour aller voir une cascade , ne nous donnant pas vraiment de courage pour sortir du van..

Nous décidons d’aller directement à notre location du soir, à Kaka Point, pour ressortir quand le temps se sera calmé, notamment pour aller Nugget Point où nous pourrons retenter notre chance pour les nanimaux !

L’Antarctique c’est par la !
Curio Bay : Les manchots sont au chaud (ah ah ah)
Curio Bay : Les lions de mer font aussi leurs timides 🙁


Sauf que… sauf que Mr. Coronavirus a décider de chambouler tout le programme.. En effet nous tombons de haut en apprenant que dans 48h, nous serons tous confinés, et ce pour 4 semaines (minimum) !!!

Nous sommes bien content d’être arrivés tôt à la location pour nous organiser et trouver une solution… De notre côté nous contactons les quelques personnes que nous avions croisé depuis notre arrivée et faisons pas mal de demandes de WWOOFING, afin de ne pas passer nos 4 semaines de confinement sous notre tente.
Olivier quant à lui essaye de contacter l’ambassade et nous faisons ensemble un trait sur la suite du voyage ensemble. Il sera impossible de continuer à rouler, que ça soit en van ou en vélo. Il décide de rentrer en France, enfin d’essayer…

Dans la soirée, nous avons une réponse positive : youhouuuu
Elisabeth, amie de la meilleure amie d’une tante de Noëmi (vous avez suivi?), nous accueillera avec plaisir pour la période de confinement. Elle a quelques projets dans son jardin et serait heureuse d’avoir 4 bras pour l’aider : le top.
Le hic est qu’elle habite à 350 km de Queenstown, où sont nos vélos. Et impossible de les réaliser avant la mise en place du confinement… On se dit qu’on peut rouler les deux premiers jours avant que ça se mette vraiment en place, mais finalement nous nous ravisons car Olivier accepte de nous y conduire en van, avec les vélos, avant qu’il ne continue vers Christchurch.



Fin du road trip en express

Nous quittons donc notre hôtel de bonne heure, passons récupérer les vélos, sommes heureux de voir qu’ils tiennent facilement dans le van, et continuons direction la côte Ouest.

Lac de wanaka.. Dommage que l’on ai eu que si peu de temps !


Après 10h de route, nous arrivons chez Elisabeth un peu sonnés des dernières 24h… L' »au revoir » avec Olivier parait surréaliste, et si rapide…
Et celui-ci a trouvé le courage de continuer sa route tant qu’il faisait jour pour arriver à Christchurch avant 11h, heure de fermeture de l’agence de location du van…

Une bonne nuit pour nous remettre de nos émotions, et c’est parti pour 4 semaines à whataroa pour nous et … potentiellement quelques semaines pour Olivier à Christchurch !

Satané virus…